Comment avoir de l’autorité sur ses ados lorsqu’ils la refusent ?

27 mai 2016 ,

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Être parent d’un ado n’est pas toujours facile. Même si 73% de nos ados déclarent qu’ils se sentent bien à l’école, nous les parents sommes assez fréquemment désarçonnés par leurs attitudes : travaillent-ils comme ils le devraient ? Pourquoi n’en font-ils qu’à leur tête ? Comment pourrions-nous les aider à trouver les bons repères ?

Déchiffrage :
Si l’adolescence est une période sensible pour nos jeunes, elle est aussi une période délicate
pour nous, parents : la tentation est grande de vouloir continuer à protéger notre enfant
alors que lui ne rêve que d’autonomie et de liberté.
Et pour l’adolescent, la chose n’est pas plus facile : d’un côté il craint d’être sous l’influence des « grands », de l’autre, il a le sentiment d’être abandonné quand on n’est pas derrière lui…
La crise d’adolescence est-elle un mal nécessaire ?
Ce qu’on appelle communément « la crise d’adolescence » est essentiellement marqué
par une opposition : d’un côté l’ado recherche son indépendance et sa nouvelle identité
et cette quête conduit souvent au conflit… Il faut savoir que ce type de conflits,
même s’il semble les rechercher, l’ado en est affecté autant que ses parents… voire plus !
D’un autre côté, nous parents avons souvent l’impression que ce que nous attendons d’eux
« pour leur bien » n’est pas accepté.
Que se passe t-il ?
L’adolescent a besoin de développer sa propre identité. Il le fait à partir de son système de valeurs personnel, à partir de ses croyances et de ses pensées les plus intimes.
Quoi de plus normal ! L’affirmation de soi est le principal ressort de notre autonomie et de nos comportements en général.
Mais ne soyons pas dupes : cette affirmation de soi de l’adolescent est trop souvent une réponse au « sentiment de supériorité » qui anime encore parfois ses parents qui, avouons-le, refusent inconsciemment de le laisser s’affirmer !
On n’apprend que par l’expérimentation
L’ado a besoin d’expérimenter sa vie pour se sentir exister mais il doit pouvoir le faire en bonne intelligence avec ses parents. Et cette bonne intelligence passe nécessairement par une bonne compréhension mutuelle.
Proposer plutôt qu’imposer permet de ne pas systématiquement faire preuve d’autorité et, de ce fait, de ne pas installer involontairement l’opposition et la crise qui en découle.
Changer sa communication
Il faut savoir que les tensions et les petites crises s’accumulent et finissent par dégrader la qualité de la communication entre parents et adolescents. Et lorsque la communication dérape, la relation se dét鬬¬riore.

Mais, comme le dit le vieil adage, il n’est jamais trop tard pour bien faire ! Installer ou réinstaller un dialogue positif et satisfaisant pour l’adolescent comme pour ses parents est tout à fait possible. Le programme de Robot-Coach « Mon Ado et Moi »

produits robot coach mon ado et moi

 

 

 

 

 

 

 

 

propose un entraînement qui permet de mettre en place, en 10 jours seulement, de nouveaux comportements permettant d’installer et maintenir l’harmonie tant souhaitée par les uns et les autres…

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn