Comment se préparer pour réussir votre entretien d’embauche ?

26 février 2016

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas toujours facile à décrocher, l’entretien d’embauche est une chance, une opportunité ; alors pas question d’y aller sans s’être constitué une solide attitude de « gagnant(e) » !

réussir entretien embauche

Identifiez le profil recherché

  1. Lisez bien l’annonce même si vous pensez qu’elles sont toutes pareilles ! Faites un peu comme pour l’énoncé d’une question d’examen… Cela permet souvent en effet d’identifier plus facilement les qualités techniques et comportementales que recherche l’annonceur.
  1. Faites la liste de ces compétences chez vous sans oublier certaines compétences comportementales qui vous permettront de vous différencier : esprit d’équipe, leadership, bonne gestion du temps, de vos priorités, pro activité, etc.

Cette première étape est fondamentale. Plus vous y mettrez de réflexion et plus vous mettrez de chances de votre côté car il vous permettra de construire un discours plus élaboré et plus percutant, parce que plus et mieux ciblé.

 

Identifiez les aspects qui démontrent que vous répondez au besoin.   

  1. Ce qui intéresse le plus un recruteur, c’est de découvrir la possible adéquation entre vos comportements et les comportements qu’il recherche pour son entreprise. Attendez-vous à une question du genre : « Décrivez-moi une situation où vous avez réussi à faire adhérer votre hiérarchie ou vos collègues à un de vos projets ? »
  1. Dans vos réponses, soyez factuels. Le Blabla n’est pas de mise. Soyez aussi précis et utilisez des mots simples pour vous faire comprendre. Plus vous aurez préparé cet aspect de l’entretien plus vous serez en mesure de valoriser le potentiel que vous offrez à l’entreprise. Dans le monde d’aujourd’hui, ce qu’on attend de vous, c’est de représenter un « atout » capable de constituer un actif précieux ; la concurrence est féroce.
  1. Comptez sur votre attitude, plutôt que de vous camper avec assurance sur votre passé glorieux ou sur vos compétences hors-normes…

Préparez-vous à des questions embarrassantes.  

  1. « En quoi êtes-vous la personne que je recherche ? » : on ne vous demande pas ici les qualités dont votre mère est certainement très fière, mais plutôt sur les expériences ou compétences en lien avec le poste proposé. Soyez clair et précis, ne pensez pas que l’autre « voit ce que vous voulez dire… » Dites en quoi vos expériences ont une valeur ajoutée pour le besoin de l’employeur.
  1. « Quelles sont vos faiblesses ?» Attention à cette question : ce n’est pas le moment de se faire des reproches qui n’en sont pas du genre « je suis un peu trop perfectionniste ». Ce que veut savoir le recruteur, c’est à quel point vous êtes capable d’introspection et de vous prendre en mains. Prenez franchement des aspects qui vous ont nui dans le passé et sur lesquels vous avez travaillé. Et n’oubliez pas de mettre en valeur les changements obtenus et leurs résultats !
  1. « Avez-vous des questions ?» Le piège ici, c’est que cette question n’invite réellement pas à un moment de convivialité : ne vous lâchez pas à décrire vos besoins ou attentes personnels… Préparez des questions qui concernent les objectifs de l’entreprise et qui font valoir chez vous une certaine « séniorité » telles que des questions sur les éléments qui permettront de mesurer votre succès sur le poste, ou de connaître les enjeux « business » de la fonction.

 

L’entretien d’embauche se prépare surtout au niveau du mental, un peu comme un championnat d’athlétisme ; on y va pour gagner. Profitez de notre programme de préparation mentale «5 jours pour préparer mon entretien d’embauche » pour vous constituer une solide attitude de « gagnant(e) » !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn